Chaque mardi, je vais vous expliquer un mot, un concept technique de l’impression 3D, de l’électronique ou de l’informatique. Cette semaine, je vais continuer sur les différents types d’adhésions au plateau sur nos chères imprimantes 3D. On va parler bordure, brim et warping aujourd’hui !

Abonnez-vous à ma chaîne YouTube !

Transcription vidéo :

Salut les Makers ! Aujourd’hui je vais vous présenter un nouveau terme technique de l’impression de 3D. Ça sera la bordure ou le “brim” en anglais. Qu’est-ce qu’une bordure ? Pourquoi on en fait une ? Quand on fait une ? Sur quel type de pièce on en fait une ? C’est ce qu’on va voir tout de suite dans cette vidéo !

La bordure ou “Brim” en anglais va ajouter une bordure à la pièce.

T’es sérieux là ?! Tu nous laisses sans explication, sans rien ?!

Allez, Ciao les Makers !

En fait non, je déconne. J’ai plein de choses à dire sur la bordure et il y a plein de choses à expliquer sur la bordure. Tout comme la jupe, la bordure ou le brim est une option qui est disponible sur son slicer 3D que ce soit sur Repetier, sur Cura, sur Simplify3D ou encore sur IceSL, cette option sera disponible. C’est une option qui va te permettre d’améliorer l’adhésion de ta pièce au plateau. Concrètement cela va créer une première couche plus large sur les contours de ta pièce. C’est un peu comme la jupe à la différence qu’ici ladite jupe est collée à ta pièce.

Ouai, mais là avec ton histoire de bordures ça va me coûter plus de filaments, plus de matière, plus d’électricité, plus d’argent, plus de tout quoi !

Et c’est pour la bonne cause ! Imagine tu as fait une grande pièce, tu l’as complètement foirée tout ça parce que tu as oublié de mettre une bordure… Je t’explique ça tout de suite. Donc imagine que tu imprimes une pièce d’une assez grande surface pour qu’elle s’étale sur ton plateau. Ce phénomène de décollement est également appelé “Warping” en anglais. Donc si tu vois apparaître ce phénomène, ta pièce sera de toute façon ratée, tu devras recommencer et au final tu ne feras pas d’économie de filaments. Alors qu’avec le “Brim” ou la bordure en français, tu pourras justement reporter ce phénomène directement sur la bordure. En fin de compte, ce ne sont pas les bords de ta pièce qui vont se relever, mais plutôt les bords de la bordure qui vont se relever à la place des bords de ta pièce. Une autre chose également c’est que vu que la bordure ne fait qu’une seule couche d’épaisseur et qu’elle est normalement bien écrasée si tu as bien réglé ton d’imprimante, elle va pouvoir retenir ta pièce, retenir les bords de ta pièce afin que ceux-là ne se décollent pas et que le phénomène de “Warping” ne se présente pas.

Et puis pourquoi tes pièces se décollent aussi ?! Ça ne doit pas arriver normalement ! Tes pièces ne sont pas censées se décoller ! Ça doit bien arriver de quelque part ? Ça vient d’où ?

Cela dépend de pas mal de paramètres comme la température de ton filament, la température de la buse ou même la température environnante de la pièce où tu imprimes. En fait le phénomène de décollement ou de “Warping” sur ta pièce est dû à la rétractation du plastique sur lui-même au sein de ta pièce. Je m’explique.

Lorsqu’une couche prend le temps de refroidir avant que la couche suivante ne soit imprimée par-dessus, ce qui est typiquement le cas des grandes pièces, le plastique va se rétracter sur lui-même. Si vous imprimez dans un environnement froid, vos pièces auront plus tendance à se décoller sur les bords et les coins. Le phénomène s’explique au niveau moléculaire : les plastiques en se refroidissant trop rapidement se rétractent sur eux-mêmes. Les molécules prennent légèrement moins de place. C’est pourquoi les bords sont touchés par le phénomène de “Warping” et que le décollement s’effectue sur les bords extérieurs de la pièce.

Ouai, bah je prends des notes ! Cela explique également pourquoi le phénomène se fait bien plus rare sur les imprimantes 3D possédant un plateau chauffant. Effectivement la différence de température est moindre quand le plateau est chauffant. Les premières couches restent chaudes sur le bas de l’impression, au démarrage de la pièce. Après par effet d’inertie la pièce reste chaude sur la montée d’impression et on arrive à avoir une pièce qui ne possède pas de phénomène de Warping. Souvent lorsque le plateau n’est pas chauffant, le plateau est froid et la grande différence de température fait qu’au niveau du plateau on ait un décollement. Une autre solution également si jamais tu ne possèdes pas de plateau le chauffant sur ton imprimante, c’est d’utiliser de la laque 3D ou une laque à cheveux ou n’importe quoi… En tout cas quelque chose qui colle pour que ta pièce reste justement collée et que tes premières couches ne se décollent pas du plateau.

Ok d’accord ! Mais là on s’éloigne du sujet non ?!

Tu as tout à fait raison. La bordure en plus d’être une solution au phénomène de Warping ou de décollement que tu peux avoir son imprimante 3D te permet également de pouvoir imprimer des objets ayant des contacts très fins avec le plateau. Cela fera office en quelque sorte de supports d’adhésion avec le plateau. Prenons par exemple une chaussure à talon aiguille imprimé en 3D.

J’avais vraiment pas de meilleur exemple !

Le risque dans ce type de pièce c’est d’avoir un décollement au niveau de la pointe du talon, qui du coup risque de ne pas être même niveau que l’avant de la chaussure. Afin d’éviter cela et de conserver la planéité de la chaussure, je recommande fortement d’ajouter une bordure ou un radeau.

Et vlà qui nous parle de radeau maintenant ! C’est quoi ça ?!

Le radeau.. euh.. Comment dire ? Ce sera le sujet de la prochaine vidéo QuickDef’ ! Comme tu peux le remarquer, pendant cette vidéo, j’ai réalisé un petit time laps de cette petite tour Eiffel imprimée en 3D. Je te mets directement le lien du STL dans la description. Sur cette tour Eiffel en 3D, j’ai ajouté des bordures sur les quatre pieds. La largeur de bordure et bien entendu modifiable. Selon la taille de vos pièces, privilégiez des bordures entre 4 et 8 mm. Les bordures sont très faciles à retirer.

Voilà c’est maintenant la fin de la vidéo. Si tu as trouvé mes explications claires et que la vidéo t’a plu, n’hésite pas à lâcher un pouce bleu ! Si le concept de vidéo te plaît n’hésite pas à partager cette vidéo, cela m’aiderait énormément et surtout n’hésite pas à passer sur le blog bentek.fr.

Allez, sur ce…

Ciao les Makers !

Ben.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This