Black Friday, Black Driday Week, Cyber Monday… sont tant de termes qui vous mettent la puce à l’oreille pour vos achats de Noël. Qu’en est-il dans le domaine de l’impression 3D ? Des promos sont-elles applicables ? Quelles imprimantes 3D pourrais-je bien choisir pour cette fin d’année ? Ou plutôt quelle imprimante et pour quel budget ?

Commencer l’année 2020 sans prises de tête

L’objectif de cet article est de savoir quelle imprimante je choisirai selon mon budget pour Noël. Même si je deviens un partisan des imprimantes 3D self-made, il faut avouer que certaines imprimantes 3D me font de l’œil en cette fin d’année 2019. Ce qui est bien lorsque vous commencer à avoir une vraie expérience de l’impression 3D, c’est que vous visez des imprimantes “sans prises de tête”, c’est à dire des imprimantes 3D où la maintenance est minimale avec une longue durée de vie.

Aujourd’hui, je considère qu’une bonne qualité d’impression est atteignable avec toutes les imprimantes 3D du marché. Certaines imprimantes demandent “plus ou moins” de travail en termes de réglages, de calibrations et de parallélisme. Là également, mes choix se basent sur le “zéro prise de tête”.

À moins de 150€

Moins de 150€, c’est un petit budget pour démarrer dans l’impression 3D. Attention cependant, ce type d’imprimante nécessitera un certain temps de réglage et énormément de minutie au montage.

Résultat de recherche d'images pour "anet a8"

Dans ce secteur, on retrouve la Anet A8 dans sa dernière version (2019) qui a fini par corriger tous les problèmes électroniques de ses anciennes versions : protection par fusible, connecteurs de puissances avec borniers à vis, protections de surchauffe, etc… Alors certes, la Anet A8 est livrée en kit et vous prendra un petit week-end à être monté, de quoi animer vos vacances de Noël. Personnellement, je possède cette imprimante depuis 6 mois pour mes formations en impression 3D. Je pensais tomber sur une horrible imprimante imprécise. Au final, je suis réellement surpris par le résultat de mes impressions 3D dont la qualité surpasse parfois la qualité de rendu de mes imprimantes Creality.

À moins de 200€

Bon, on monte légèrement en gamme avec la Creality Ender 3 qui apporte plus de robustesse sur le long terme par rapport à la Anet A8. On ne refait pas la réputation de Creality, la Ender 3 étant élue la meilleure imprimante 3D en dessous de 200$ par All3DP en 2019. Je la possède également depuis 6 mois, également à but de formation. L’imprimante se monte en moins de 30 minutes. Une fois le réglage du plateau effectué et les écrous à décentrement des paliers resserrés correctement, la Creality Ender 3 est une valeur sûre. Il faudra néanmoins affiner le réglage de hauteur du plateau de temps à autre et vérifier l’état des patins qui assure le guidage linéaire des différents axes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Quelle température pour imprimer en 3D ?

Résultat de recherche d'images pour "ender 3"

À moins de 300€

On monte d’un palier. Si je n’étais pas bidouilleur et que je voulais une bonne imprimante 3D ne nécessitant que peu de réglages, j’opterais pour la Creality Ender 3 pro disponible à moins de 300€. Cette nouvelle monture de la Ender 3 possède plusieurs améliorations comme un plateau d’impression magnétique amovible, un axe Y plus robuste, un meilleur extrudeur, de nouveaux roulements à billes et un bloc d’alimentation électrique plus robuste.

Résultat de recherche d'images pour "ender 3 pro"

Imprimante à moins de 500€

Dans ce segment de prix, je vais retenir 3 imprimantes, la Creality CR-10S, la Creality Ender 5 et la TEVO Flash.

La Creality CR-10 est l’imprimante ayant fait la réputation de Creality. En cette fin d’année, on la retrouve en plusieurs versions :
– Creality CR-10
Creality CR-10S
– Creality CR-10 Pro
Creality CR-10S Pro

Si je devais en choisir une, je resterais sur la Creality CR-10S qui reste plus ouverte aux améliorations et aux bidouilleurs, tout en restant sur un prix inférieur à 500€. Les CR-10S Pro, vendues un peu plus cher de 500€, ont l’avantage de posséder un capteur pour la compensation de niveau du plateau, encore faut-il savoir le maîtriser pour mener à bien ses impressions 3D.

Résultat de recherche d'images pour "creality cr-10S"

Je compare souvent la Creality Ender 5 aux imprimantes 3D Ultimaker car ils ont en commun le plateau descendant sur l’axe Z. Cette disposition des axes permet de gagner en précision sur les pièces fines et hautes. Les vibrations ne viennent plus du plateau, on ne garde que les vibrations émises par le dépôt de filament, ce qui nous fait gagner en précision. Cependant, attention, la Creality Ender 5 reste une imprimante 3D d’un secteur moyenne gamme. Un bon réglage du parallélisme est indispensable ici.

Résultat de recherche d'images pour "ender 5"

Pour la TEVO Flash, elle possède toutes les options que j’installerai par défaut sur mes propres imprimantes : BLTouch (en option), plateau en 220V, tête d’impression Volcano permettant d’imprimer plus vite et à plus grand diamètre de buse, réduction de bruit et lissage du courant des moteurs, structure robuste, etc… Attention ici, un peu d’expérience en impression 3D est requise pour maîtriser la bête.

Résultat de recherche d'images pour "tevo flash"

À moins de 1000€

On monte bien en gamme ici ! Eh oui, je vais encore reparler du classement annuel All3DP, mais je suis clairement d’accord avec eux : il s’agit de la meilleure imprimante 3D en kit en dessous de 1000€ existant sur le marché ! Si vous avez le budget, foncez ! Je parle bien entendu de la Prusa i3 MK3S ! Alors oui, on reste sur un segment d’imprimantes 3D nécessitant de la calibration et de nombreux réglages. Mais chez Prusa Research, ils ont pensé à tout : système de calibrage avancé et assisté, matériaux et capteurs haut de gamme et documentation au top. La qualité d’impression sur cette imprimante est exceptionnelle, surtout lorsque vous préparez vos pièces avec Slic3r Prusa Edition qui comporte des profils d’impression 3D adaptés à l’imprimante et cela pour tous types de matériaux. La Prusa i3 MK3S est disponible en kit ou déjà montée. C’est bien entendu la version en kit que je vous recommande chaudement ! 🙂

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Dérouleur de bobines : 5 incontournables !

Résultat de recherche d'images pour "prusa i3 mk3s"

Imprimante à moins de 5000€

Si je devais choisir une imprimante 3D à moins de 5000€, j’irais directement comparer les imprimantes de chez Ultimaker et de chez Zortrax. Et malgré que je suis ultra-fan de ce que fait Ultimaker pour la communauté de l’impression 3D (notamment avec Ultimaker Cura), mon choix se porterait sur les imprimantes 3D Zortrax où le rapport qualité-prix est largement supérieur aux imprimantes Ultimaker. En effet, pour avoir déjà eu la chance de comparer une pièce sortant d’une Zortrax M200 et d’une Ultimaker S3, je préfère de loin passer sur du Zortrax.

Résultat de recherche d'images pour "ultimaker"

Il faut savoir que Zortrax est rentré dans le marché de l’impression 3D en étant un spécialiste de l’impression 3D en ABS. D’où le fait que chez Zortrax, toutes leurs imprimantes sont cloisonnées, à l’abri de tout courant d’air. La température de l’air au sein de l’imprimante est régulée, comme la température du plateau et de la tête d’impression. Zortrax développe son propre logiciel de découpe, Z-Suite. Ce logiciel comporte de nombreuses possibilités pour la création des pièces et la gestion de projets. Z-Suite permet également de connecter et contrôler plusieurs imprimantes en parallèle, de technologies différentes (résine, FFF…). Depuis peu, Zortrax a sorti son imprimante grand format, la Zortrax M300 Plus qui permet d’imprimer de grands volumes allant jusqu’à 300x300x300mm. On la retrouve à moins de 3000€ HT. La Zortrax M300 a été également déclinée en imprimante à double extrusion, la Zortrax M300 Dual qui peut imprimer un volume maximal de 265x265x300mm et qui est vendue un peu moins de 4000€ HT, ce qui est inférieur à sa concurrente l’Ultimaker S5. On retrouve des caméras permettant de contrôler ses impressions à l’intérieur de ces 2 imprimantes.

Résultat de recherche d'images pour "zortrax m300 plus"

Résultat de recherche d'images pour "zortrax m300 dual"

Imprimante 3D à plus de 5000€

Au-delà de 5000€, on retrouve la pointe de l’impression 3D à dépôt de filament pour un volume allant jusqu’à 400x400x400mm.

Je pourrais par exemple citer l’Ultimaker S5 Pro Bundle situé à un peu plus de 10 000€. Pour ce prix, l’environnement d’impression sera contrôlé avec un contrôle d’humidité et de température ambiante. Cette solution comporte également un stockage de bobines dans un environnement contrôlé ainsi qu’un filtrage des particules fines pour protéger l’utilisateur. Bien entendu, on se retrouve sur une imprimante Ultimaker S5 en double extrusion, contrôlable à distance, avec des têtes d’impression interchangeables, rien que ça !

Résultat de recherche d'images pour "ultimaker s5 pro bundle"

Côté concurrence, je vois également une nouveauté débarquer chez Zortrax pour début 2020 : la Zortrax Endureal. Il n’y a pas de prix annoncé pour le moment. Mais à la vue des spécifications, on peut s’attendre à une imprimante 3D qui dépassera aisément les 5000€. On parle ici d’une imprimante 3D permettant l’impression dans une chambre pouvant être maintenue à 130°C et un plateau chauffant jusqu’à 140°C. Quant à la tête d’impression, celle-ci serait capable d’imprimer aisément du PEEK, le filament d’imprimante 3D le plus complexe à imprimer à ce jour. Côté sécurité de l’impression, ce n’est pas moins de 17 capteurs qui seront chargés de veiller sur la bonne tenue de votre impression. J’ai hâte de voir cela, wait&see…

Résultat de recherche d'images pour "ZORTRAX ENDUREAL"

Alors, avez-vous fait votre choix parmi toutes ces imprimantes ? 😉

Ben.

Pin It on Pinterest

Shares
Share This