C’est dans ce court article, toujours dans la continuité de cette série de tutoriels concernant l’Arduino, que je vais vous expliquer la structure d’un programme Arduino. Cette structure devra être respectée quel que soit votre microcontrôleur Arduino, et quel que soit votre programme. C’est donc un chapitre important.

Structure d’un programme Arduino

Les programmes Arduino peuvent être divisés en 3 parties : la Structure, les Valeurs (variables et constantes) et les Fonctions. Dans cet article, nous allons parler de la Structure qui corresponds au squelette de notre programme Arduino. On ne vit pas sans squelette et pour Arduino c’est exactement pareil.

Dans le jargon Arduino, un fichier Arduino est appelé “Sketch” en anglais et “Croquis” en français.

La Structure d’un programme Arduino est obligatoirement composée de ces deux fonctions principales :

  • La fonction setup()
  • La fonction loop()

Strucutre de base d'un programme ArduinoVoici la Structure de base d’un programme Arduino. Ces deux fonctions sont obligatoires, même vides, pour que le programme soit transféré à la carte Arduino.

La fonction setup()

Il s’agit de la fonction d’initialisation de votre Arduino. C’est la première fonction qui va être lancée au démarrage de l’Arduino. C’est donc ici que l’on va paramétrer nos différents objets, nos protocoles de communications, la configuration de nos entrées/sorties, etc… Ne vous inquiétez pas, on verra tout ça dans la suite du cours ;-).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  [2] Apprendre Arduino - Description de la carte Arduino UNO

Ce qu’il faut retenir simplement ici, c’est que setup() se lance en premier au démarrage ou au redémarrage (RESET) de votre carte Arduino. Le démarrage ou redémarrage concernent également la mise sous tension de la carte.

Dans l’exemple suivant, on initialise la LED montée sur la carte comme étant une sortie :

Structure Arduino SetupInitialisation de la sortie LED sur la carte en mode OUTPUT (sortie).

La fonction loop()

La fonction loop() est la 2ème fonction a être lancée sur votre Arduino, juste après la fonction setup(). Cette fonction a la particularité, comme son nom l’indique, d’être une boucle (loop en anglais). En effet, cette fonction reboucle sur elle-même. Lorsque la dernière ligne de la fonction loop() sera atteinte par votre programme, ce dernier remontera à la première ligne, à la manière de cet exemple ci-dessous :

Structure Arduino LoopBoucle du programme Blink qui consiste à faire clignoter une LED indéfiniment.

Et en dehors de ces fonctions ?

En dehors de ces fonctions, on peut déclarer nos variables, d’autres fonctions, des librairies additionnelles… On verra tout ça dans un prochain chapitre ! Step by step ! 😉

Et voilà qui clôt déjà ce court article nécessaire à tout débutant voulant se lancer dans l’aventure Arduino. Dans les prochains chapitres, on fera un tour d’horizon des différents types de données que l’on peut utiliser et nous verrons enfin comment déclarer nos premières variables Arduino !

<– [3] Installation et configuration de l’IDE Arduino [5] Les types de données –>
Retour au sommaire “Apprendre Arduino”

 

Pin It on Pinterest

Shares
Share This