Hello les Makers ! Commençons cette nouvelle année avec un petit rappel sur la calibration de son impression 3D ! Nombre d’entre vous ont acheté ou reçu des imprimantes lors des fêtes de fin d’année ! Une fois son imprimante montée, il est important de la régler et de la calibrer ! Pour faire simple, suivez ces quatre étapes !

1. Le parallélisme

La première étape consiste à calibrer le parallélisme de votre imprimante 3D ! Petit rappel d’un bon parallélisme :

Le bon et le mauvais parallélisme !

Alors oui, il faudra faire en sorte que votre tête d’impression soit parfaitement parallèle en tout point du plateau. Sans quoi, vous aurez des problèmes de décollement de pièces ou de couches trop écrasées par endroits. Pour faire en sorte que le chariot de votre tête d’impression soit parallèle au plateau, il faudra jouer, à la main, avec les tiges motrices de l’axe Z de votre imprimante. Le parallélisme peut être vérifié en mesurant la distance entre le chariot et le plateau sur le côté gauche et le côté droit. La valeur doit être exactement la même.

Pour + d’informations pour cette étape de calibration, j’y dédie un article complet ici : Parallélisme : Critère important de l’impression 3D !

2. Réglage “grossier” de l’offset

Ensuite, pour la seconde étape, je vous recommande de calibrer votre offset une première fois. Il s’agit ici de régler précisément la hauteur de la buse par rapport au plateau pour la première couche (le reste des couches suit tout seul ^^). Le plus simple ici est de placer une feuille cartonnée de l’épaisseur d’une carte de crédit. Il faut ensuite diminuer la valeur d’offset jusqu’à venir pincer la feuille, sans la trouer. Au moment du pincement, lorsque vous ne pouvez retirer la feuille (ou alors difficilement), vous avez votre première valeur d’offset. Selon la qualité de votre imprimante, cette valeur peut très bien être la valeur finale d’offset.

La buse au plus proche du plateau.

Pour plus d’information sur le réglage d’offset, un article complet ainsi qu’une vidéo explicative est disponible ici : Offset : Le régler une bonne fois pour toute !

3. Planéité du plateau

La planéité du plateau ! Je vais vous en apprendre une bonne : votre plateau d’impression n’est pas parfaitement plat ! Et oui ! En effet, les plateaux fabriqués pour l’impression 3D ne sont pas forcément tous de très bonne facture concernant la précision de planéité. Pas d’inquiétudes cependant ! C’est souvent invisible à l’œil nu ! Ces défauts de planéité vont être corrigés par votre imprimante 3D ! Les imprimantes possèdent une fonction pour corriger ces erreurs ! Pour plus d’informations à ce sujet, je vous recommande de lire cet article : Planéité du plateau : de plates explications !

Défauts de planéité. Le plateau est un peu plus bombé sur les bords et plus incurvé au milieu.

Défauts de planéité. Le plateau est un peu plus bombé sur les bords et plus incurvé au milieu.

4. Calibrer l’offset

Enfin, pour terminer, il faudra effectuer un réglage fin de l’offset ! Pour se faire, il faut essayer d’imprimer ! C’est en imprimant qu’on devient… euh… Maker ! 🙂 Il faudra effectuer plusieurs essais et examiner la première couche de votre impression, celle-ci ne doit pas être trop écrasée et ne doit pas non plus se décoller ! Certaines imprimantes permettent même de régler l’offset en live !

Bien calibrer sa première couche.

Les conséquences d'un mauvais réglage d'offset.

Conséquences de l'offset sur la première couche.

Pour plus d’info, mon article sur le réglage de l’offset vous expliquera tout en détail !

Conclusion

Si avec tout ça, vous avez toujours des soucis avec vos premières impressions, vérifiez vos tensions de courroies, le bon assemblage de votre imprimante, le bon serrage de chaque vis et refaites les étapes ci-dessus. Si après tout ça, les problèmes persistent, il faudra voir au niveau des paramètres d’impression (température du filament, flux d’extrusion, etc..). Et si finalement, vous êtes toujours déçus, je ne peux que vous recommander de vous tourner vers le SAV de votre marque d’imprimante.

N’oubliez pas que l’impression 3D “domestique et abordable” en est encore à ses débuts. Patience et minutie sont les maîtres mots lorsqu’on débute en impression 3D.

 

Benoît.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    2
    Partages
  • 2
  •  
  •  
  •  

Recevez les bons outils pour débuter dans l'univers DIY et l'impression 3D !